Durant l’été dernier un groupe de jeunes du cirque Toamême s’est rendu en Roumanie. Le but de ce voyage était de partir à la découverte d’une autre culture et de monter un spectacle avec des débutants en une semaine. Objectifs remplis sur toute la ligne !

A l’initiative de Zoé Guinand, professeure de cirque, et également accompagnés par Adrien Donzé, cinq élèves du cirque Toamême sont partis du 1er au 12 août à Jimbola en Roumanie. Bea Chede, Julie Mollard, Pauline Monod, Lise Boyer et Léo Panchard ont vécu une belle aventure dont le but était de découvrir une autre culture et de monter un spectacle avec des jeunes roumains, dont aucun n’avait fait du cirque jusqu’ici. Le groupe est rentré en Suisse la tête pleine de souvenirs, qu’il a souhaité partager avec parents et amis lors d’une soirée le 27 septembre à 18h30 dans les locaux du cirque Toamême à la Maigrauge.

Après un voyage en train jusqu’à Budapest et un trajet en bus de deux heures et demie, le groupe est arrivé dans cette petite ville roumaine de 10’000 habitants près de la frontière avec la Serbie. Là, une petite dizaine de jeunes Roumains les attendaient, motivés par le défi qu’on leur avait lancé : apprendre les bases des arts circassiens et créer un spectacle en une semaine, avec des jeunes ne parlant pas la même langue ! Avec l’aide des élèves de Toamême et de leurs professeurs, ces jeunes ont donc apprivoisé les mystères de la jonglerie, de l’acrobatie, du trapèze et même du monocycle que certains ont réussi à maîtriser en une journée ! A la fin de la semaine, Roumains et Suisses ont fait une parade au marché de Jimbolia, afin d’inviter les habitants au spectacle. Et c’est dans une salle de gymnastique comble, dans laquelle il a fallu rajouter des chaises que les jeunes ont présenté leur spectacle commun.

Le choix de la Roumanie n’était pas un hasard. Zoé Guinand connaît bien le pays pour y avoir passé une année entre 2016 et 2017 dans le cadre d’un engagement avec le Service volontaire européen au sein d’une école de cirque à Timisoara. Elle a donc pu organiser ce voyage avec l’aide du réseau qu’elle s’était créé sur place.

Au-delà de l’expérience circassienne proprement dite, les jeunes fribourgeoises et fribourgeois sont également allés à la rencontre d’une autre culture et d’un autre mode de vie, bien au-delà des clichés qui collent parfois à la Roumanie. La présence de calèches dans les rues, une excursion dans un train régional et la nourriture locale ont été des sources de dépaysement parfois inattendues. La communication entre des jeunes roumains qui ne parlent pas le français ou l’allemand, et des jeunes fribourgeois qui ne maîtrisent pas le roumain s’est avérée au final assez simple : de la traduction simultanée avec l’aide de Zoé et de ses contacts locaux, un peu d’anglais et beaucoup de gestes !

Ce projet a pu voir le jour grâce à l’engagement et la motivation des jeunes puisqu’ils ont financé eux-mêmes ce voyage et de leurs accompagnants bénévoles. Zoé quant à elle rêve de poursuivre l’aventure, pourquoi pas en faisant venir en Suisse des élèves de l’école de cirque de Timisoara ?

Contacts :

Zoé Guinand, professeure cirque Toamême : 076 537 20 71 ou zoe.guinand@gmail.com

David Largo, directeur cirque Toamême: 078 846 81 60 info@toameme.ch